La dissymétrie du cheval...

Vous avez un problème qui se rapport à votre cheval, à son travail, à son éducation, à son bien-être, n'hésitez pas, cet espace est pour vous...

La dissymétrie du cheval...

Messagepar Jean-Philippe » Mer 16 Mar 16 12h39

Voilà la préoccupation que j’ai avec le petit Laissepouille depuis le début… Mais, rassurez-vous, ça progresse.

Par curiosité, touchez le bord supérieur des deux omoplates de votre cheval et comparez la distance qui les sépare du sommet du garrot, vous verrez qu’une épaule est plus haute que l’autre. Chez le petit, c’est la gauche ! De plus, chez ce magnifique cheval qu’est à moi, Stéphanie Saturnin qui a la gentillesse de venir me le parer m’a fait remarquer que la paroi gauche des antérieurs était droite alors que la droite avait une légère courbure vers l’extérieur, ce qui prouve que le cheval est en appui sur sa paroi gauche puisqu’en appui sur son membre gauche, sur son épaule gauche, ce qui explique que celle-ci soit plus haute que la droite.

Donc, le cheval est concave à droite, refuse le contacte sur la rêne droite, par contre, refuse le pli à gauche et a une forte tension sur la rêne de ce côté. Il a en plus dans ce cas tendance à avoir le post droit qui dévie vers l’extérieur en refusant de pousser dans l’axe de l’épaule droite. Le centre de gravité se trouve décalé vers l’épaule gauche au lieu d’être à l’aplomb du garrot. L’épaule gauche est donc surchargée par rapport au post droit qui lui refuse sa part de boulot, que ce soit en propulsion qu’en répartition du poids.

Quand je regarde Louise monter, je constate et lui fait constater qu’elle est toujours à gauche du petit. Cela vient de la bascule de l’axe sternum – garrot qui est dévié le haut vers la gauche et le bas vers la droite. Donc, le petit cherche toujours la renvoyer à gauche.

Le petit est donc un parfait gaucher…

Si vous constatez que c’est l’épaule droite qui est plus haute sur votre monture, vous faite un copier – coller de ce texte en remplaçant gauche par droite et lycée de Versailles.

Bon, j’espère avoir été clair dans mes explications. Bon, ça, c’était avant. Mais, JP est passé par là pour remédier à tout cela. Et Saturnin également pour rectifier l’aplomb des pieds…

Alors, voilà comment j’ai fait pour être sur la bonne voie pour corriger ce problème : déjà, contre épaule droite en dedans pour remettre le post droit dans l’axe et « contraindre » le petit à accepter de tendre cette rêne droite. Bon, vous m’direz, tu le mets de ce faite encore plus sur l’épaule gauche ! Oui, mais je pense que ce contact sur la rêne droite est important. Et que le cheval accepte de pousser dans l’axe avec son post droit l’est tout autant. Là, je reste au centre, voire légèrement à droite avec mon assiette pour malgré tout essayer de contrebalancer la bascule excessive de la cage thoracique. Mais, je ne limite pas le pli avec la rêne gauche puisque je veux qu’il rééquilibre son contacte en acceptant le contact à droite. J’ai également beaucoup fait un exercice que m’avait montré Lucien Gruss : en cercle de quelques mètres au pas à main gauche, puis ensuite au trot quand l’exercice est bien compris, main gauche basse au niveau du genou et rêne extérieure, tenu à la française, haute qui exerce une tension sur la commissure droite jusqu’à ce que le cheval accepte le contacte (au début, il va lever la tête pour l’évite justement) et descende en extension d’encolure vers la gauche.

Ensuite, quand j’ai senti ce contact à droite se raffermir (quelques séances quand-même) je suis passé en restant à main droite dans le pli à gauche. Et, me souvenant des paroles de Nuno Oliveira qui disait en substance : sur le côté difficile, remplacer la main par la jambe, je suis passé dans le plus à gauche non pas en amenant le nez de ce côté, mais en poussant les épaules de l’autre avec ma jambe gauche fort avancée. Je pense qu’en plus, psychologiquement pour le cheval, il est important de commencer à chercher le pli difficile à la main facile. Là, bien entendu, je me mets fortement à droite pour basculer l’axe de son thorax dans ce sens, en reculant mon épaule gauche vers son post droit, pour l’obliger à prendre du poids afin de rééquilibrer le centre de gravité. Ma jambe droite (je suis grand, donc elle dépasse sous lui) vient le « chatouiller » avec l’éperon droit sous lui pour inciter cette bascule en repoussant le sternum à gauche.

Si le cercle à main droite dans le pli à gauche grâce à ma jambe gauche, je suis passé progressivement d’une contre épaule qui avait tendance à écarter le post droit à un espèce d’appuyer les deux bouts à l’extérieur.

Tout ce travail a fait que le petit s’est bien rééquilibré latéralement. Ce n’est pas encore parfait, mais en très bonne voie.

Au galop, beaucoup de contre épaule droite pour les raisons invoquées plus haut dans le travail au pas et au trot. J’ai également beaucoup travaillé les deux bouts à l’extérieur à main droit au galop à droite. Au début, très difficile, voire impossible, puis, à force de travailler l’ensemble de ce que je vous ai décrit plus haut, il accepte de le faire de mieux en mieux. Là, une parenthèse. En octobre 2015, je lui ai fait travailler les changements de pieds qu’il a très bien faits, mais au bout de 3 ou 4 séances, j’ai complètement arrêté, car les exercices pour le redresser au galop sont très proches de la demande du changement de pieds. J’y reviendrai donc quand je jugerai qu’il s’est suffisamment rééquilibré latéralement.

Mes sources : bien entendu Nuno et Michel Henriquet, JPG que je laisse compléter ce texte, car je ne voulais pas déformer ses propos en le citant, Pierre Beaupère qui décrit très bien la dissymétrie dans son dernier livre, en faisant l’impasse et c’est dommage, sur la bascule de la cage thoracique, ce qui est une donnée important je pense, Christian Forlini, etc.

Voilà, si quelqu’un veut intervenir, ne vous privez pas, c’est un sujet fondamental pour l’éducation de votre cheval… Et complètement ouvert !
Jean-Philippe

Image
Avatar de l’utilisateur
Jean-Philippe
Administrateur - Site Admin
 
Messages: 7882
Inscription: Mer 5 Juil 06 01h11
Localisation: Laon (Aisne)

Re: La dissymétrie du cheval...

Messagepar Laurent » Ven 18 Mar 16 23h27

C'est bien compliqué tout ça. Moi je ne crois qu'en l'ostéopathie c'est à dire aux manipulations à pied. Je sais que certains les pratiquent monté mais je trouve ça à la fois compliqué et dangereux. J'ai écrit un article plus général sur ce sujet : http://reflexionsequestres.unblog.fr/20 ... xiste-pas/
Avatar de l’utilisateur
Laurent
 
Messages: 133
Inscription: Sam 26 Oct 13 11h24
Localisation: Fontenay le comte

Re: La dissymétrie du cheval...

Messagepar Jean-Philippe » Sam 19 Mar 16 11h38

Un constat simple : vérifiez la distance qui sépare de chaque côté le bord supérieur de l'omoplate et le sommet du garrot. Est-il le même de chaque côté ? Si oui, le cheval est parfaitement symétrique, si non, la cage thoracique est automatiquement, biomécanique basculée, le garrot allant du côté où l'épaule semble la plus haute... Donc, le cheval n'est pas symétrique. A moins qu'il ait une jambe plus courte de l'autre côté !!! :D :wink:

En tout cas, merci d'être intervenu, Laurent, parce que les autres dorment... :wink:
Jean-Philippe

Image
Avatar de l’utilisateur
Jean-Philippe
Administrateur - Site Admin
 
Messages: 7882
Inscription: Mer 5 Juil 06 01h11
Localisation: Laon (Aisne)

Re: La dissymétrie du cheval...

Messagepar Christopher Cunningham » Sam 19 Mar 16 19h38

Non, ils ne dorment pas. Ils travaillent inlassablement sur le terrain et lisent régulièrement ce qui se dit ici.

Il y a un temps pour parler, un temps pour se taire. Un temps pour apercevoir l'oasis, un temps pour voir que c'est encore plus loin. Et encore et encore.

CC
Christopher Cunningham
 
Messages: 1406
Inscription: Lun 1 Mar 10 19h11

Re: La dissymétrie du cheval...

Messagepar Jean-Philippe » Sam 19 Mar 16 21h40

Mon cher CC, voilà, qui me fait plaisir de te lire... :D

Edit : enfin, ça serait bien que vous mettiez un petit mot de temps en temps rien qu'pour dire que vous avez lu... :wink:
Jean-Philippe

Image
Avatar de l’utilisateur
Jean-Philippe
Administrateur - Site Admin
 
Messages: 7882
Inscription: Mer 5 Juil 06 01h11
Localisation: Laon (Aisne)

Re: La dissymétrie du cheval...

Messagepar Atina » Mar 22 Mar 16 12h37

Bonjour,

Dans son livre Equilibre et rectitude, Pierre Beaupère analyse également la question et propose des exercices similaires, ainsi que leur enchaînement. Par contre, il n'indique pas que l'on peut "mesurer" sur la morphologie du cheval cette dissymétrie, comme l'a indiqué Jean-Philippe. Une autre piste qu'explore l'ostéopathie est celle du blocage de la première côte, qui pourrait être responsable de cette dissymétrie ( syndrôme high-low).
Atina
 
Messages: 57
Inscription: Dim 8 Juil 07 15h56
Localisation: ALSACE

Re: La dissymétrie du cheval...

Messagepar Christopher Cunningham » Mar 22 Mar 16 20h40

Sur la pointe des pieds:

Et une hanche plus haute que l'autre?

Juste pour proposer un autre angle d'attaque... (c'est très fréquent chez l'homo sapiens sapiens).

CC

PS: Un hémisphère cérébral plus bas que l'autre est également fréquent chez le mâle - juste pour faire sourire les copines. :lol:
Christopher Cunningham
 
Messages: 1406
Inscription: Lun 1 Mar 10 19h11

Re: La dissymétrie du cheval...

Messagepar Jean-Philippe » Mer 23 Mar 16 20h41

Là, je censure la réponse que j'allais te faire, mon cher CC.... :oops:
Jean-Philippe

Image
Avatar de l’utilisateur
Jean-Philippe
Administrateur - Site Admin
 
Messages: 7882
Inscription: Mer 5 Juil 06 01h11
Localisation: Laon (Aisne)

Re: La dissymétrie du cheval...

Messagepar Jean-Philippe » Sam 26 Mar 16 00h40

Pour en revenir sérieusement à ce qu'a écrit Atina, c'est un problème que nous avons abordé avec pour ce qui la connaisse, Annette Rancurel. C'est la personne qui entre autre possède un tapis à capteurs de pression afin d'adapter au mieux la selle au cheval et à sa locomotion. Elle m'a fait justement constater qu'un cheval avait toujours le même antérieur avancé en broutant, et donc, de ce fait le même reculé. D'ailleurs, pour en revenir à la position relative des deux épaules, l'une est plus reculée que l'autre également. Une épaule plus haute, une épaule plus reculée, cela prouve bien la dissymétrie naturelle du cheval... Mais je n'en connaissais pas le nom : le syndrome high-low, qu'on pourrait compléter par advanced - back, et de mémoire, je crois me souvenir que low va avec back et high avec advanced.

J'ai touché les épaules d'une trois ans il y a quelques jours. Je n'ai pas cherché à voir laquelle était la plus reculée, mais j'ai bien senti qu'elle avait naturellement une épaule plus haute que l'autre, la droite de mémoire...

Annette travaille également sur la dissymétrie avec un excellent vétérinaire, ostéopathe, acupuncteur, physiothérapeute, Yoann Le Foll. C'est d'ailleurs l'ostéo de longue date des chevaux dont je m'occupais avant d'avoir le petit Laissepouille. Il a de la chance le petit : Yoann comme ostéo, Stéphanie comme maréchal, Annette pour s'occuper de sa selle... Et moi comme cavalier... Là, il vous dira un jour si c'était pour lui une chance... :wink:

Donc, connaître tout ces problèmes biomécaniques, anatomiques et physiologiques, car il y a en plus des problèmes physiologiques non négligeables qui viennent se greffer là-dessus : déjà, la rate gorgée de sang au repos qui se trouve à gauche de l'abdomen. Mais là, il faudrait que JPG intervienne pour mieux expliquer. Je vais le contacter de ce pas... Je vais lui demander de faire court sur ce sujet... :D
Jean-Philippe

Image
Avatar de l’utilisateur
Jean-Philippe
Administrateur - Site Admin
 
Messages: 7882
Inscription: Mer 5 Juil 06 01h11
Localisation: Laon (Aisne)

Re: La dissymétrie du cheval...

Messagepar Euclides » Lun 28 Mar 16 15h42

Bonjour Jean-Philippe,

Merci pour ce partage très intéressant.

Par rapport à tes sources, tu cites Oliveira et Henriquet qui sont pour moi des écuyers "concaves", j'entends par là des auteurs qui ont décrit en premier lieu des assouplissements qui ont pour but l'engagement du postérieur à travailler du côté de l'incurvation.

Le procédé que tu évoques les deux bouts en dehors est le point de départ de nombreux auteurs qui ont abordé le travail de redressement des dissymétries par une approche "convexe" de l'engagement. On est en complètement dans l'esprit de l'effet diagonal de Fillis ou de la volte hanche en dehors de Jousseaume.

Autre point: tu dis que le cheval est "gaucher", j'ai tjs été amusé par cette notion de gaucher ou droitier... Car on n'a jamais vu un cheval tenir un crayon ou une raquette de tennis :-). Pour moi, le cheval que tu décris, j'ai envie de le qualifier plutôt de droitier: tête à droite, rêne gauche tendue, poids sur l'épaule gauche, donc je suppose un cheval plus à l'aise à tenir la piste à main droite, et je suppose à mieux évaser son cercle à main droite et à mieux galoper à droite... Mais bon, encore une fois, simple avis personnel.

En tout cas, ce sujet sur le redressement est très intéressant. Les auteurs parlent beaucoup de travail de deux pistes pour "assouplir" mais trop peu pour "redresser".
Avatar de l’utilisateur
Euclides
 
Messages: 69
Inscription: Dim 5 Jan 14 18h12

Re: La dissymétrie du cheval...

Messagepar Jean-Philippe » Mer 30 Mar 16 11h50

Merci pour ton commentaire ! :wink:

Sur le principe, gaucher ou droitier, c'est une question de code, de bien définir ce que l'on entend par là. J'ai dit gaucher puisqu'il s'appuie sur l'antérieur gauche, mais chez nous, bipède, un vrai droitier, le pied d'appel, le pied d'appui est le gauche... Donc, dire que mon petit Laissepouille est droitier est loin d'être faux ! (Là, j'essaie d'éviter de te dire que tu as raison...) Mais, je en vais pas tout réécrire pour changer... :D
Jean-Philippe

Image
Avatar de l’utilisateur
Jean-Philippe
Administrateur - Site Admin
 
Messages: 7882
Inscription: Mer 5 Juil 06 01h11
Localisation: Laon (Aisne)


Retourner vers Et si nous parlions Equitation...

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron