Attitude à avoir quand le cheval se "fige"

Vous avez un problème qui se rapport à votre cheval, à son travail, à son éducation, à son bien-être, n'hésitez pas, cet espace est pour vous...

Attitude à avoir quand le cheval se "fige"

Messagepar Roxane » Lun 15 Aoû 16 16h51

Bonjour,
J'aimerais votre avis sur une attitude que prend parfois mon jeune quand il s'inquiète, il se fige. D'habitude j'arrive à le sortir de là mais l'autre jour je n'y suis pas arrivée et suis descendue.

C'était en ballade, au loin un cheval crème apparait, il se dirige vers nous. Je ne sais pas si c'est la couleur ou un prétexte, en le voyant il s'est figé telle une statue. Comme c'est un peu son truc avant d'exploser, je ne savais pas si je devais lui donner un grand coup de cravache pour le sortir de son hypnose... j'avais peur qu'en faisant ça il prenne prétexte pour exploser et fiche le camp car je précise que c'était comme si j'étais assise sur une statue de marbre, le corps tendu et l'encolure droite....

J'ai d'abord essayé de faire bouger le mors pour le décontracter, aucune réaction, un peu de jambe, plus fort, aucune réaction... et là direct j'ai le stress qui est monté j'ai déjà vécu ça et j'avais pas envie de revivre un embarquement avec aucune commande qui fonctionne.... Je suis donc descendue, il est resté encore figé un moment et puis s'est détendu et on a fait un bout à pied. Aurais-je dû insister plus fermement pour décontracter la bouche, mettre plus de jambe et y aller crescendo ? J'ai pas osé non plus, de le sentir tendu comme un arc m'a fait peur....et comme il ne réagissait pas du tout en mors je n'étais pas sur de le maitriser une fois remis en avant s'il avait decidé d'exploser.... :?

Il est probable aussi qu'il ne se serait rien passé, qu'il n'aurait pas explosé, c'est un calme introverti et c'est ce qui rend parfois les choses compliquer pour savoir comment réagir, il ne laisse rien présager et d'un coup il décide d'exploser en fuyant, et cette sensation de ne plus avoir de contrôle sur rien alors qu'avant j'ai pu faire des exercices, des épaules en dedans, avec un cheval souple et léger à la main, disponible et décontracté, ça me déconcerte. Je me dis que c'est seulement s'il est disposé qu'il écoute et qu'il suffit qu'il y aie qqch d'extérieur qui lui prenne plus d'attention pour qu'il m'oublie.

Quelle est donc la bonne façon de réagir dans ce cas avec un cheval qui semple imperméable aux aides ?
J'ai un mors droit souple caoutchouc Nathe.... peut être qu'en extérieur je devrais mettre qqch d'un peu plus dissuasif au cas ou ?
________
http://www.cheval-nature.ch
On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux.
St-Exupéry
Avatar de l’utilisateur
Roxane
 
Messages: 507
Inscription: Lun 10 Juil 06 13h11
Localisation: Lausanne (suisse)

Re: Attitude à avoir quand le cheval se "fige"

Messagepar JPG » Sam 20 Aoû 16 16h43

Ma chere Roxane,

votre cheval n'est pas domine, c'est a dire que dans une situation de survie (telle qu’il la resent) il prend charge de vous et pas l’inverse. Il reagit comme il pense devoir le faire et vous n’avez plus aucune importance. Donc, potentiellement, vous tombez et vous vous faites mal (ou pire).

Avant de changer de mors (necessaire), vous devez changer votre approche (indispensable). Sinon votre carriere equestre risque d’etre raccourcie d’autant, ce qui nous rendrait tous tres tristes pour vous.

Il faut lui demander d’obeir aux aides (dans ce cas flexion laterale pour deplacer les hanches et mobiliser le cheval) dans des situations de plus en plus delicates. Cela veut dire, trouvez ce qui lui fait peur (une bache par example) et apprennez lui a se relaxer, donc ceder, devant, sur, et après la bache jusqu’a ce que votre influence soit plus grande que la bache.

L’endotapping marche tres bien pour ca, demandez a Jean Pbilippe, il vous expliquera

JPG
JPG
 
Messages: 299
Inscription: Lun 3 Juin 13 09h37
Localisation: Lexington Kentucky USA

Re: Attitude à avoir quand le cheval se "fige"

Messagepar Roxane » Sam 20 Aoû 16 19h37

Merci JPG je m attendais a ce genre de reponse et j aimerais lui faire ceder et obeir mais quand il est comme du bois j y arrive simplement pas...

Il n a pas peur des baches parapluie matelas peluches camion petard claquement de fouet, sac plastique.... il a pas peur de la plupart des trucs que les autres ont peur, par contre un truc insignfiant commence cheval ou un rocher au sol peut le figer.

Pour le mors que me conseillez vous ?

J ai fait un stage de travail au sol hier qui m a ete tres utile pour m affirmer avec des choses toutes betes genre qu il marche a mon rythme et m emboite le pas du tac au tac et pas en attendant plusieurs secondes. Je pense que ca commence par la, d avoir son attention et de la recapter j ai parfois du aller "toucher" au stick pour le rappeler au travail et je remarque qu il peut etre extrement fin dans ses reponses et son obeissance a partir du momet ou il connait les regles et que je suis clair, coherente et constante.
J ai bon espoir de lui faire reprendre le bon pli en travaillant sur mon focus et force de persuation dans mes demandes.
________
http://www.cheval-nature.ch
On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux.
St-Exupéry
Avatar de l’utilisateur
Roxane
 
Messages: 507
Inscription: Lun 10 Juil 06 13h11
Localisation: Lausanne (suisse)

Re: Attitude à avoir quand le cheval se "fige"

Messagepar claire la gapounaise » Sam 20 Aoû 16 20h38

Bonjour Roxane,

J'avalise assez jpg. C'est assez classique chez des jeunes: fuite ou blocage. La tétanie de ne rien comprendre, le black-out du cerveau. En cas de stress intense, (d'émotions) il t'oublie parce que le cerveau ne capte plus rien. Deux options complémentaires: limiter les situations/possibilités de stress trop fort, et approndir la relation pour une remise en confiance rapide ainsi que la réaction aux aides. Avancer, avancer, avancer...

ça me rappelle une petite jument que j'ai eu à monter un peu ce week-end. Très peu de travail précédemment+ poulain + propriétaire peu assurée + lieu inconnu + voyage pas top. Elle s'est retrouvée en stage pas vraiment approprié pour elle, à ce moment de sa vie. Je l'ai bossé un peu à pied, monté le lendemain. On sentait une vraie envie de bien faire à certains moments, puis trop "d'incompréhensions" et ralentissement. Elle ne s'est jamais figée avec moi, mais les jours précédents avec sa propriétaire étaient représentatifs de cette attitude, surtout à une main. Je suppose l'angle sous lequel elle a vu telle ou telle chose la première fois, ou un mouvement, ou que sais-je.
Pas penser à l'endotapping tiens. Mais j'ai des cours à prendre encore avec J-Phi.
en attente de transformation de ma plume en sabot.
claire la gapounaise
 
Messages: 3576
Inscription: Dim 9 Juil 06 23h52
Localisation: 77

Re: Attitude à avoir quand le cheval se "fige"

Messagepar Euclides » Mer 24 Aoû 16 01h05

bonjour Roxane,

merci d'avoir posé le sujet, qui n'est pas forcément une situation simple.

Pour ma part, il est clair que je n'avais pas forcément les bons reflexes la première fois que la situation s'est présentée.

Avec l'expérience, je dirais qu'il faut en premier lieu chercher à "déplanter" le cheval figé en le remobilisant avant de chercher à le pousser dans le mouvement en avant.

De ma petite expérience personnelle, je cherche à mobiliser les épaules du cheval si ce dernier se fige pour une raison quelconque. Dès que les pieds bougent, il faut remettre alors la machine en route. On est ainsi dans la philosophie de créer du mouvement en libérant les épaules comme dans l'épaule-en-dedans et dans une philosophie très JPGienne je pense :-).

Ensuite, plutôt que de le stimuler par des actions énergiques et brèves des deux jambes, je procède plutôt en agissant de la jambe comme on le fait dans l'effet d'ensemble : la jambe se ferme, ne lâche pas, augmente son intensité et cède complètement dès le mouvement en avant amorcé.

Ce procédé est beaucoup plus pédagogique que les attaques de jambe car rapidement le cheval comprend que l'action continue de la jambe cessera à la moindre volonté de se porter en avant.

J'ai connu à une époque un cheval qui faisait ça, en plein exercice. Absolument rien ne laissait présager que le cheval allait se planter comme ça en plein milieu de la carrière. Les actions de correction à la cravache et aux jambes ne donnait pas spécialement de résultats sur le long terme, j'ai du réfléchir pour trouver des procédés pour rétablir l'équilibre du cheval "planté dans le sol" puis à le mobiliser vers le mouvement en avant de manière compréhensive et méritante.

Quand vous avez un cheval qui vous dit "non, il faut trouver des procédés enclin à ce qu'il préfère vous dire "oui".

PS ; en même temps que je vous écris, je vois sur Equidia une émission dans laquelle on voit une séance d'entrainement de cross d"un cheval non initié et qui doit passer un petit gué. Le cheval s'arrête devant, la cavalière commence à talonner... que fait le cheval ? Il recule inévitablement. Les actions de jambe animent le cheval qui ne veut pas aller vers l'avant... et donc part en arrière.
Avatar de l’utilisateur
Euclides
 
Messages: 69
Inscription: Dim 5 Jan 14 18h12

Re: Attitude à avoir quand le cheval se "fige"

Messagepar Jean-Philippe » Mer 24 Aoû 16 21h37

Euclide a écrit:De ma petite expérience personnelle, je cherche à mobiliser les épaules du cheval si ce dernier se fige pour une raison quelconque. Dès que les pieds bougent, il faut remettre alors la machine en route.

Voilà, c'est ce que j'aurais écrit également ! Il faut faire bouger les antérieurs, qu'on soit à pied ou à cheval d'ailleurs. S'i le cheval qui se fige refuse de les bouger vers l'avant, il faut les lui faire bouger sur le côté... Pour essayer de remettre ensuite vers l'avant.

Cravacher, donner des grands coups de jambes n'aura bien souvent d'autre effet que le le faire pivoter des hanches autour de l’antérieur qui est planté ou de le faire reculer... Donc, faire bouger cet "antérieur frein"...

Euclide, ça fait deux mois que je me dis "faut qu'j'appelle B... Faut que j'l'appelle..." Je vais le faire, promis... :wink:
Jean-Philippe

Image
Avatar de l’utilisateur
Jean-Philippe
Administrateur - Site Admin
 
Messages: 7882
Inscription: Mer 5 Juil 06 01h11
Localisation: Laon (Aisne)

Re: Attitude à avoir quand le cheval se "fige"

Messagepar Euclides » Jeu 25 Aoû 16 01h54

Jean-Philippe a écrit:Euclide, ça fait deux mois que je me dis "faut qu'j'appelle B... Faut que j'l'appelle..." Je vais le faire, promis... :wink:


Mais oui Jean-Philippe, il faut que tu appelles Benoit saperlipopette ! :D

Ce sera avec plaisir de rediscuter, entre autre, du WE chez Catherine.

Je te partagerai mon ressenti à propos de la "cravache bouboule" que j'ai pu essayer sur différents chevaux.
Avatar de l’utilisateur
Euclides
 
Messages: 69
Inscription: Dim 5 Jan 14 18h12

Re: Attitude à avoir quand le cheval se "fige"

Messagepar Laurent » Lun 29 Aoû 16 23h21

Sur un cheval qui se plante et ne veut plus avancer parce qu'il a vu quelque chose, la première chose que je fais c'est de le laisser réfléchir. J'attends tranquillement qu'il se rende compte que ce n'est pas dangereux. Ça peut prendre du temps. Deux cas; le cheval se calme tout seul et décide d'avancer, plus de problème. Ou alors, il reste sur place et je commence à m'impatienter. Dans ce cas, je ne me sers que d'une jambe pour faire avancer un membre. exemple : jambe gauche pour faire avancer l'antérieur droit. Généralement, ça suffit pour le faire ravancer s'il a suffisamment réfléchi. Sinon, j'attends encore. De toute façon, depuis que je monte sans contrainte, je n'ai plus vraiment le choix.

Sur ce genre de cheval, je préfère rester dessus tant qu'il ne bouge pas puisque ce n'est pas dangereux. Tant que je ne lui demande rien, il n'a pas de raison d'exploser. Au contraire, s'il bouge (demi tours, etc.) je le remets à sa place. C'est en le forçant à bouger qu'on le rend dangereux. En équitation, on est toujours trop pressé :wink:
Avatar de l’utilisateur
Laurent
 
Messages: 133
Inscription: Sam 26 Oct 13 11h24
Localisation: Fontenay le comte

Re: Attitude à avoir quand le cheval se "fige"

Messagepar pippa » Mar 4 Oct 16 14h52

N'oublions pas la relation "être à être" avec le cheval, elle est aussi importante que les techniques d'équitation. J'ai appris des mots différents à mes chevaux, au fur et à mesure qu'on a rencontré l'objet correspondant au quotidien. Ils connaissent les mots feuille, (car des fois peur des feuilles qui tombent) oiseau (un oiseau qui s'envole) plastique (bâche ou autre) voiture, homme, vélo, fleur, (oui, un de mes chevaux avait très peur des fleurs bleues) etc. Chaque fois qu'il y a une situation qui fait peur je leur dis de quoi il s'agit, (le mot) en les rassurant. Quand ils étaient tout jeunes je les laissait regarder un moment tout en leur parlant et en répétant le mot, ensuite je mettait doucement en avant. Des fois il y avait des 360 et autres tentatives d'esquive, mais avec les temps je n'avais qu'à dire le mot en rigolant pour qu'ils se calment, du moins suffisamment pour avancer. Le rire les détend énormément. D'un autre côté il ne faut pas avoir peur de se fâcher quand il font exprès, - c'est toi le chef! :wink:
ambik
pippa
 
Messages: 44
Inscription: Ven 20 Oct 06 11h49


Retourner vers Et si nous parlions Equitation...

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron