Rectification d'une erreur sur le Marquis de Saint-Phalle

Vous avez un problème qui se rapport à votre cheval, à son travail, à son éducation, à son bien-être, n'hésitez pas, cet espace est pour vous...

Rectification d'une erreur sur le Marquis de Saint-Phalle

Messagepar max » Lun 18 Mai 15 20h51

bonjour a tous , je viens de m'inscrire sur le forum après être tomber sur une erreur des plus déconcertante concernant le Capitaine Marquis de Saint-Phalle .
J'ai relevais cette erreur par hasard dans le sujet : "Position a cheval sur le plat et a l'obstacle (version JDO)"
Je possède les livre écrit par le Capitaine Marquis de Saint-Phalle ,et les yaillant lus plusieurs fois , étant par conséquent sur de se que j'avance , il ma sembler qu'il étais de mon devoir de corriger cette erreur .

voici se qui a était dit a son sujet :
"Hello,
Totalement en marge du sujet, sorry pour la digression,
à propos de ST- Phalle, dont je n'ai pas souvenir que nous ayons parlé sur ce forum, et pour ceux que la petite histoire équestre intéresse,
l'Hotte fut un adversaire déclaré de ST-Phalle, parce que celui-ci relevait l'encolure, ce que l'écuyer en chef interdisait absolument ; ST-Phalle, bauchériste convaincu, rejeta néanmoins le travail à pied de Baucher, sauf pour "corriger le cheval plus énergiquement qu'on peut le faire en le montant."
Il condamna le travail à la longe et, surtout, le tourner par la rêne extérieure.
Je n'ai vu que son cheval Iran en photo sur un piaffer ou un passage (je ne sais plus), un gris ou blanc de mémoire, le couple ressemble beaucoup à celui que formait Beudant avec ses chevaux.
Ses admirateurs disent de lui qu'il était particulièrement doué à cheval, et qu'il parvenait à tout faire faire à ses chevaux.
Si Piotr a dans sa banque de données insondable la photo d'Iran ou d'un autre cheval du Capitaine, je suis preneur.
bye"


1er erreur : Le capitaine n'est ABSOLUMENT PAS Baucheriste , mais son équitation découle de celle du Conte d'Aure , on peut don dire qu'il et dauriste ( d'Aure étant a l'epoque le plus grand rivale de Baucher ) je pense qu'il ses retourner dans sa tombe :lol:

2eme erreur : il n'a par rejeter le travaille a la longe , et bien au contraire la conseille pour apprendre a sauter au chevaux et pour faire faire travailler son chevale lorsque l'on et absent , et il utilise la longe pour le débourrage .

Il a par contre en effet rejeter tous travaille a pied , sauf l'orque sella est la dernière des solution a cause d'une résistance .

3eme erreur : Il na jamais bannis le tourner par la rêne extérieure


Par contre pour la querelle entre l'hotte et le Capitaine je n'en et jamais us vent et pour mois l'hotte relevais l'encolure , il suffit de regarder les photo le concernant .

voici le résumer rapide de Saint-Phalle :Son esprit curieux et la précocité de son talent ont fait de Saint-Phalle, officier de cavalerie et écuyer du Manège de Saumur (1867-1908), un auteur à succès. Se référant aux maîtres classiques, il trouvera dans une pratique personnelle intense et une réflexion méthodique les principes d'un enseignement s'appliquant à tous les cavaliers et dont l'interprétation est claire. Brillant cavalier d'extérieur, Saint-Phalle était aussi un dresseur dont les résultats "surprenants" seront attestés par la réussite de son pari contre Fillis. Bien que prématurément disparu, il devait marquer sa période face aux tenants du bauchérisme et restera l'un des grands noms de l'École française.


Bien a vous
max
max
 
Messages: 11
Inscription: Lun 18 Mai 15 19h56

Rectification d'une rectification pour rire

Messagepar K » Mer 20 Mai 15 13h16

Bonjour,

juste en passant sur demande de JP :

St Phalle a eu une très courte carrière mais on lui recense de nombreux admirateurs.

Mais pas L'hotte, mais alors pas du tout.

"je considère le ramener comme important parce que c'est lui qui en élevant l'encolure produit l'engagement des postérieurs". St Phalle.

Cette assertion fut expressément condamnée par l'Hotte, qui condamnait le relèvement de l'encolure PAR LES MAINS.


Comme le souligne le regretté M. Henriquet, je cite : "ST Phalle a prôné le pire du bauchérisme et en a rejeté le meilleur." Et de regretter l'immaturité qui fait la marque de ses ouvrages.

enfin, dans "Equitation 1907", ST Phalle rejette le tourner par la rêne extérieure, il suffit de lire, c'est limpide.


Perso les photos de ST Phalle ne me plaisent pas du tout. Mais je comprends qu'elles plaisent.

Voilà, en passant. Amitiés
K
 
Messages: 4318
Inscription: Mar 18 Juil 06 20h08

Re: Rectification d'une erreur

Messagepar JPG » Mer 20 Mai 15 20h33

Salut,

je ne me permettrais pas de rentrer dans le debat sur Saint Phalle car je ne connais de lui que quelques photos (que je n'aime pas beaucoup non plus), mais on ne peut pas juger un ecuyer sur 3 photos.

Concernant l'elevation de l'encolure, je dirais cependant ceci:

L'encolure ne se releve pas toute seule DANS LA RONDEUR et l'idee que l'engagement des posterieurs suffit a la relever est un mythe.

Je crois savoir que ce que Michel n'aimait pas c'etait l'usage prolonge de la force des bras pour tenir la tete en haut dans une position extreme. En fait, tout les cavaliers qui montent avec les renes ajustees levent la tete du cheval par les renes (ou au minimum l'empechent de se baisser).

Tout les autres qui doivent adresser avec une encolure qui monte toute seule (par contraction du dos) passent leur temps a essayer de la baisser.

Si le cheval est rond dans son dessus, plus il est engage et plus il baissera l'encolure si la main l'y autorise (voyez les chevaux western montes sur des renes flottantes).

Pour qu'un cheval remonte le bout de devant (et non pas juste l'encolure) ET RESTE ROND ET LEGER par le simple engagement des posterieurs, il faut deja qu'il soit tres dresse et assis (piaffer, galop sur place).

L'elevation moderee de l'encolure par les renes est indispensable a tous les stades de dressage et tout le monde fait ca sans y penser. Je viens de debuter mon nouveau 4 ans ("JP Zuperstar" le bien nomme :) et je lui ais deja donne une lesson de flexion de la nuque (abaissante) et une "flexion" (ainsi que Raabe/Decarpentry la nommait) d'elevation/extension de l'encolure pour "deplier" les 2/3/4 cervicales qui sont bloquees. Je l'obtient par des petites actions saccadees de la main droite vers l'avant, le haut et la droite (une sorte de rene d'ouverture tres en avant). C'est une gymnastique indispensable car elle equilibre l'anterieur droit qui avance en support de la tete desormais placee plus loin du corps (et plus haute, donc placant le brachio-cephalique en traction (le muscle sous l'encolure qui souleve le coude depuis la nuque), ce qui fait avancer cet anterieur plus en avant et plus rapidement.

L'elevation absolue de l'encolure en place ou en reculant est le meilleur moyen de reequilibre un cheval qui se pousse sur les epaules avec son dos. C'et aussi un tres bon moyen de regler les problemes d'impulsion d'un cheval qui s'appuie sur les anterieurs pour s'arreter, faire un ecart, attaquer un autre, etc. L'erreur des baucheristes a etee de continuer cette technique d'elevation une fois que le cheval est re-equlibre et en faire la base d'un equilibre permanent qui finit par creuser le dos. Le cheval equilibre doit l'etre avec l'encolure a n'importe quelle hauteur et sans avoir besoin de demi-arrets constants.

Un exemple dynamique: dans le terre a terre, le cavalier "enleve" l'encolure avec les mains (la tete monte et descend en bascule) et l'engage alternativement avec les eperons. Dans le galop rassemble tres engage, l'encolure s'eleve seule progressivement vers un point fixe sans l'aide de la main (sauf pour l'empecher de se baisser de trop si besoin est).

Les chevaux montes sans renes n'elevent l'encolure que si ils se creusent. Le cheval de Wattel a l'encolure renversee dans le piaffer a mon avis par trop d'action relevantes de la main (j'habite trop loin pour qu'on me mette une bombe dans ma voiture :)

La verite (la mienne du moins) est l'elevation maximale occasionelle pour les corrections des resistances (voyez Boisguilbert) et l'elevation relative tres progressive dans la rondeur (voyez Decarpentry).

Une jument comme Noble Dream (Boblet) a besoin de relevement pour s'assoir et ne plus etre sur les epaules, mais la force de ses posterieurs est telle (et leur manque de flexion naturelle, comparee a un iberique), qu'il faut s'y prendre delicatement par des lecons tres breves. 20 secondes de relevement absolu lui ferait du bien, mais ca pourrait etre un peu acrobatique pour le dresseur. Elle est partiellement Trakhener (comme mon Totil Hit) et l'elevation maximale lui a fait beaucoup de bien en UNE seance en debut de dressage. Depuis, je lui est abaisse les hanches dans le trot a la longe en augmentant progressivement l'avancee de chaque diagonal et en redressant son aplomb des anterieurs. Ca marche tres bien, en tout cas mieux que de baisser le bout de devant pour 3 ans pour "liberer le dos", qui se libere bien, mais les posterieurs ne se plient jamais.

A plus.
JPG
 
Messages: 299
Inscription: Lun 3 Juin 13 09h37
Localisation: Lexington Kentucky USA

Re: Rectification d'une erreur

Messagepar JPG » Mer 20 Mai 15 20h41

"Je considère le ramener comme important parce que c'est lui qui en élevant l'encolure produit l'engagement des postérieurs". St Phalle.

En fait, il dit: ramener ET elevation combines engage le cheval. Dans ce sens, Saint Phalle (quel beau nom :) avait raison: le relevenent de l'encolure DANS l'arret (pas A l'arret) abaissera les hanches de n'importe quel poulain longe avec un cavesson en 3 coups de cuillere a pot, meme sans ramener.

Dans le ramener eleve ET LEGER, le dos sera plus rond, mais ca prend plus longtemps a obtenir (ou pas obtenir :). Ce ramene implique la flexion de la machoire, de la nuque ET l'elevation du garrot). Le ramene bas dans le contact generalement desengage le cheval qui va contre la main et pousse vers l'arriere (voyez les arrets et reculers de la majorite des chevaux de GP aujourd'hui).

JPG
JPG
 
Messages: 299
Inscription: Lun 3 Juin 13 09h37
Localisation: Lexington Kentucky USA

Re: Rectification d'une erreur

Messagepar JPG » Jeu 21 Mai 15 06h34

J'ai pense a cette question aujourd'hui en montant mon cheval Orion. Abaisser le derriere et lever le devant a ete considere generalement comme le resultat de la compression de l'arriere par le report du poids de l'avant sur l'arriere dans les allures racourcies (Steinbrecht et meme Philippe Karl qui eleve l'encolure dans le reculer en preparation du piaffer).

Ce qui est rarement considere est la proposition inverse: l'abaissement des hanches par l'engagement des posterieurs sous la masse dans l'acceleration du mouvement en avant.

Si le cavalier eleve la tete sans reporter l'encolure en arriere (donc sans compression des vertebres du garrot) et se sert de la cravache rythmiquement sur une hanche au moment de l'engagement **ET** obtient le mouvement en avant en meme temps, les hanches s'abaisseront notablement en restant actives.

Il faut se souvenir que l'engagement ne produit pas le mouvement en avant automatiquement (le cheval s'engage pour s'arreter ou pour piaffer ou pour resister). La premiere reaction au tapotement de la cravache est generalement une resistance (croupe qui monte au lieu de s'abaisser) ou une poussee plus grande (plus d'amplitude de l'allure) ou une cadence plus lente (tendance a passager).

Il faut donc continuer le tapotement jusqu'a ce que la reponse devienne correcte (resistance - ignorance - relaxation and finalement forward improvement). Cela peut prendre pas mal de temps d'apres le type plus ou moins facile de chaque cheval, mais l'elevation de la nuque aide beaucoup a resoudre le probleme et a conserver les hanches abaissees (ou du moins a les empecher de se soulever). Je ne crois pas que les jambes puissent obtenir ce resultat car ce sont les hanches qui doivent etre sollicitees par la cravache et pas les abdominaux (qui concernent le rassembler).

Une fois que le cheval sait trotter en avant les hanches basses, cela aide a obtenir la meme chose au rassembler, puis au piaffer.

Au bout d'un moment le cheval commence a avancer comme un "hors bord" dans un equilibre en montant qui peut etre conserve a toutes les vitesses, du trot allonge au piaffer. Ce n'est plus: "conserver l'equilibre du piaffer dans le trot allonge", mais l'inverse: "obtenir le bon equilibre en montant par l'engagement combine a la poussee dans les allures vives et reduire la poussee sans perdre l'engagement". Je crois que ca marche mieux car les posterieurs restent dessous tout le temps, dans les grandes allures comme dans le rassembler et il n'y a pas vraiment de report de poids vers l'arriere qui contraint et ennuie le cheval.

Je raconte cela parce que la derniere video de mon cheval montre clairement un manque d'entree des posterieurs dans le piaffer et le passage et je me suis donc pose la question de comment y remedier. Je crois que ca marche mieux et je refferais une video si ca interesse quelqu'un sur cette liste.

JPG
JPG
 
Messages: 299
Inscription: Lun 3 Juin 13 09h37
Localisation: Lexington Kentucky USA

Re: Rectification d'une erreur

Messagepar max » Jeu 21 Mai 15 09h04

bonjour ,


vous m'accuser de ne savoir lire mais je n'est jamais dit au grand jamais que l'hotte étais un admirateur de saint-phalle

Pour l'hotte j'ai bien dit : je n'est jamais us vent de cette querelle entre luis et le capitaine marquis de saint-phalle , je n'est fait qu'une supposition par rapport aux photos de l'hotte .

( de saint-phalle ne remonte pas l'encolure en remontant les mains :?: :?: :?: )

pour le tourner par la reine extérieur , je prouverais se que j’avance se week-end car je ne suit pas chez moi .


bien a vous
max
 
Messages: 11
Inscription: Lun 18 Mai 15 19h56

Re: Rectification d'une erreur

Messagepar max » Jeu 21 Mai 15 10h58

bonjour, voila pour notre amis "k" un petit passage de dressage et emploie du chevale de selle deuxième édition de 1904 , qui prouve se que je dit a propos du tourner par la rêne extérieur ou rêne d'opposition

Par son action sur les épaules, la rêne opposée contribue
utilement au tourner ou peut même le déterminer
seule. Elle sert aussi, d'une manière générale, dans tous
les mouvements où les épaules sont inégalement chargées;
aussi son emploi est-il constant. (Capitaine Marquis de Saint-Phalle ) (pages 45 du livre)


je vais me permettre de reprendre votre expression monsieur "k" juste pour rire :

K a écrit:il suffit de lire, c'est limpide


Si il vous faut d'autre preuve je les rapporterai car je possède aussi le livre (Equitation) .


bien contre moi l'idée de briller devants vous mais dans le seule souci de la vérité.
bien a vous max.


ps: si quelle qu’un et intéresser par se formidable écuyer je pourrai a le demande faire un sujet sur des photo du Marquis de Saint-Phalle
avec son chevale Iran au galop en arrière et aussi avec sa jument Marseille 2 .
max
 
Messages: 11
Inscription: Lun 18 Mai 15 19h56

Re: Rectification d'une erreur

Messagepar K » Jeu 21 Mai 15 11h34

Salut Max,

"pour rire" signifiait que je venais sur cette exhumation sans la prendre un seul instant comme quelque chose de "grave" ("tombe" en anglais, just for the game with exhumation.)

j'ai juste répondu à une sollicitation de mon ami JP, sur un sujet qui ne m'intéresse pas (ST Phalle). Perso je soutiens de la main quand il faut mais pas en préalable de tout.

Quant au galop en arrière ou sur 3 jambes, ce qui ressemble à Fillis a des relents de ci-Fillis... loll. (heureusement que cet écuyer a finalement admis dans ses propres écrits avoir salopé ses trois chevaux témoins. Ca, c'est honnête et rare.)

bonne équitation.
K
 
Messages: 4318
Inscription: Mar 18 Juil 06 20h08

Re: Rectification d'une erreur

Messagepar max » Jeu 21 Mai 15 17h25

monsieur ou madame k :?: , lorsque un amis me demande de traiter d'un sujet , je ne luis dit oui,que lorsque je suis sur de moie et de se que j’avance , sinon sa serait oiseux de ma part d’accéder a sa demande.

en revanche je ne voie pas ou vous voulez en venir et se que vous voulez dire , et de qui parler vous :?: :?: :?:

K a écrit:"Quant au galop en arrière ou sur 3 jambes, ce qui ressemble à Fillis a des relents de ci-Fillis... loll. (heureusement que cet écuyer a finalement admis dans ses propres écrits avoir salopé ses trois chevaux témoins. Ca, c'est honnête et rare.) "


Fillis :?: :?: :?:

SI jamais vous parler du Marquis de Saint-Phalle , il maîtriser réellement le galop en arrière , et a d’ailleurs gagner le parie contre Fillis , se qui la rendu célèbre

se parie comprenais : (" Comme membres du jury appelé à rendre une décision motivée,
je propose: le général L'hotte-, le général de Belle garde, mon
idéal en équitation ; les lieutenants-colonels de Contades et
Varin, tous anciens écuyers en chef de Saumur ; puis les capitaines-écuyers
de Monjou et Féline.
J'espère que la composition de ce jury satisfera M. de SaintPhalle,
et qu^il sera fier d'être jugé par ses pairs.
Je demande donc à M. de Saint-Phalle d'exécuter devant ce
jury :
1Galop sur trois jambes ;
2 Galop en arrière ;
3 Changement de pied en galopant en arr") (James Fillis)




voici se que penser le Marquis de Saint-Phalle du générale l'Hotte :
Le général L'Hotte, écuyer admirable qui était la personnification
de cette équitation toute d'infinie discrétion que je
préconise après lui et à laquelle je crois qu'il faut tendre
avec lui. Depuis bien longtemps, il ne travaillait ses chevaux
qu'en bridon et avec des éperons sans molettes. Puisque
l'occasion s'en présente ici je me plais à faire monter jusqu'à
lui le modeste hommage de mon admiration. Je ne l'ai malheureusement
rencontré qu'au déclin de sa carrière et cependant j'ai pu admirer et goûter encore la magnificence des
dons de cet écuyer merveilleux. Je n'oublierai jamais ni son
aménité ni le talent génial dont il m'a donné la joie d e contempler
les ressources*. Un de mes grands regrets est que
mes idées soient quelquefois en désaccord avec les siennes,
comme il ne me l'a pas caché. Peut-être, et je le souhaite
sincèrement, le travail la tent d'une plus longue expérience
et les enseignements de ses œuvres posthumes m'amènerontils
à le mieux comprendre. En tous cas, et quelle que soit
la voie qui me paraîtra la meilleure, le but vers lequel je tendrai
toujours sera d'atteindre le même idéal que lui.

*I. Ce que j'ai le plus admiré dans le cheval que le Général L'Hotte voulut
bien monter devant moi et me faire monter ensuite, c'est l'attitude ; nulle
apparence de contrainte ; la tête placée presque dans son port naturel, sur une
encolure assez haute, donne au cheval l'apparence de travailler en liberté. Et
cependant quelle attention de la part de l'animal, quelle légèreté, quelle
obéissance ! Mais aussi, comme conséquence forcée, quelle aisance de gestes !
quelle grâce dans les mouvements ! (Marquis de Saint-Phalle)

bien a vous max
max
 
Messages: 11
Inscription: Lun 18 Mai 15 19h56

Re: Rectification d'une erreur

Messagepar JPG » Jeu 21 Mai 15 20h45

Je renifle la querelle de clocher (cliche :)

L'art de la grande equitaton, ce ne sont pas les tours de force (forces), mais la simplicite de la perfection des choses simples.

Si le cheval est correct dans son equilibre, sa bonne volonte, so impulsion et le legerete qui en resulte, in peut imaginer tout et le reste. J'aime bien les folles idees a cheval, mais si ce n'et pas fait dans le respect de l'harmonie du mouvement et des emotions, ce n'est plus tres interessant.

Proposer un pari qui implique le galop en arriere et sur 3 jambes est une idee stupide car elle ne concerne en rien les qualites de base d'un cheval dresse. Accepter ce pari, pousse par son ego est encore plus stupide car il permet a l'autre idiot de determiner nos choix equestres. Si j'ai un cheval qui galope en arriere, c'est amusant a l'heure du diner, mais c'est le bon equilibre dans les bonnes allures avec un dos sur lequel on peut s'assoir facilement qui fait vraiment plaisir a l'heure de monter a cheval.

Nuno m'a dit un jour (longues histoire) qu'il essayait depuis 30 ans de faire un cercle parfait et n'y etait pas encore arrive a ce jour. C'etait une boutade, mais pas tout a fait ..... :)
JPG
JPG
 
Messages: 299
Inscription: Lun 3 Juin 13 09h37
Localisation: Lexington Kentucky USA

Re: Rectification d'une erreur

Messagepar Jean-Philippe » Jeu 21 Mai 15 21h41

Et puis, évitons de crier trop fort en utilisant dans polices de caractère de grandes tailles et en gras... Il y a une touche "Citation" juste au dessus... Ça m'évitera d'éditer les posts...

PS : c'est Fillis qui a admis avoir salopé ses trois chevaux...
Jean-Philippe

Image
Avatar de l’utilisateur
Jean-Philippe
Administrateur - Site Admin
 
Messages: 7882
Inscription: Mer 5 Juil 06 01h11
Localisation: Laon (Aisne)

Re: Rectification d'une erreur

Messagepar max » Jeu 21 Mai 15 22h43

bonjour jpg , je suis bien d'accord sur le fait que le Marquis de saint-Phalle étais asse orgueilleux , mais il faut remettre les chose dans leur contexte , nous somme a la fin du 19eme siècle , l'honneur et encore bien encré dans les mœurs , et il y avait l'aspect pécunier .

extrais du parie:

. Mais je crois être tellement sûr qu'il se trompe, que
je lui propose un pari dont l'enjeu peut varier entre trente sous
et dix mille francs, à son choix.(James Fillis)

M. Fillis nous apprend qu'on peut le parodier, non l'imiter.
Passons.
Ce qui le surprend le plus, c'est l'exécution du changement
de pied en galopant en arrière. Mais, je trouve tout naturel
qu'il s'en étonne. Ce qu'il appelle galop en arrière étant une
allure irrégulière et incomplète, rien de surprenant à ce qu'il
ne puisse pas exécuter à cette allure un mouvement spécial
au galop régulier. La possibilité de changer de pied en galopant
en arrière, consacre, au contraire, et démontre la régularité
de cette allure.
Rappellerai-je à M. Fillis que, lorsqu'il s'agit d'un gentleman,
d'un officier, ce n 'est pas pour le croire qu'il faut des
preuves de sincérité, mais que c'est pour ne pas le croire qu'il
faut des preuves d'erreur ou de... vantardise? Je n'insisterai pas
davantage sur la délicatesse avec laquelle m'est proposé un
parie dans lequel interviendraient à la fois comme enjeu, et
ma bonne foi et une question pécuniaire.

de saint-phalle a écrit:Je veux bien laisser de côté les termes, le doute et le pari -
quelque peu fâcheux de l'auteur àu Journal de dressage et me
persuader qu'il a seulement le désir, comme il le dit aussi
de me donner occasion de montrer à des écuyers compétents
ma manière d'exécuter les mouvements en question. Dans ces
conditions, j'accepte sa fantaisie et le jury qu'il me propose


Bien a vous max


ps: nuno oliveira a pratiquer le galop en arrière :o
Dernière édition par max le Ven 22 Mai 15 00h02, édité 2 fois.
max
 
Messages: 11
Inscription: Lun 18 Mai 15 19h56

Re: Rectification d'une erreur

Messagepar max » Jeu 21 Mai 15 22h46

bonjour , Jean-Philippe , je vous pressente mais excuse pour les messages en gras,ne connaissant pas toute les commodité de se forum .

max
max
 
Messages: 11
Inscription: Lun 18 Mai 15 19h56

Re: Rectification d'une erreur

Messagepar JPG » Ven 22 Mai 15 07h49

En passant, le galop en arriere c'est generalement plutot du terre a terre pas carre que du galop.

Terre a terre: theoriquement 2 temps mais en fait 4 temps par enleve de l'avant main et rebondissement de l'arriere main (1-2----3-4)
Galop rassemble: 4 temps bien separes par engagment der l'arriere main (1-2-3-4)

Le cheval noir de Bartabas et le cheval blanc de Trevijano font presque du GALOP en arriere alors que d'autres qu'on peut voir sur Youtube font plutot du terre a tere en arriere

J'ai recemment mis mon cheval au terre a terre pour lui alleger l'avant main et l'engager derriere ("cheval a bascule"). Ca a tres bien marche car on peut mettre les deux posterieurs en dessous assez loin dans cette allure. On sent dans ce mouvement la possibilite de galoper sur place et en arriere car l'avant main est vraiment allegee dans son mouvement et n'avance pas, alors qu'au galop rassemble le cheval peut se figer un peu sur les anterieurs au sol si tel est son probleme. D'autre part, les posterieurs au terre a terre ne poussent plus comme au galop car l'enleve du devant est contraire a la poussee.

Je me souviens d'ecuyers portuguais qui se servait du terre a terre comme moyen de rassembler (Joao Filipe Graciosa, Celestino da Costa) mais je ne me m'en suis pas servi comme ca jusqu'a tres recemment. J'y avais mis mkin vieux cheval Hipogrifo car il connaissait la levade et c;etait plutot une succession de levade en avancant (en fait le "mezair"). Ca aide certainement a donner du rebond aux anterieurs, ce qui manque souvent au chevaux dans le piaffer et est difficile a obtenir. Le cheval ne demande qu'a retourner au piaffer car c'est moins d'effort. Le tout c'est de guarder les benefices di terre a terre quand on retourne au piaffer, mais apres quelques essais, ca marche gneralement.

Le terre a terre peur se decliner comme n'importe quelle allure: raccourci, sur place, en avant (en avancant les posterieurs comme un kangourou) et en arriere. Il se pratiquait de cote et sir une volte (La Gueriniere) et les allemands l'appelaient le redopp (de l'italien Rodopio qui signifie boucle je croie). C'etait une allure de 2 pistes a 2 temps (c'est le but) car quand les chevaux sont si engages, ils aiment aller de cote (au moins d'un cote). Le deplacement lateral facilite l'engagement du posterieur le plus raide. Guntz, qui etait le specialiste a Saumur des sauteurs, m'a dit qu'un terre aterre vraiment a 2 temps, les 2 posterieurs "carres" prend beaucoup de temps (travail a pied, la main de bride sur le garrot). Je me souvinesd d'un rejoneador mexicain, Rodrigo Santos, qui avait un cheval au terre a terre qui faisait d'assez grandes foulees vers l'avant dans l'attaque du taureau. C'etait un dressage superbe car le cherval levait les genoux tres haut (sans lever beaucoup la tete) et glissait les 2 posterieurs dessous parfaitement ensemble et jusqu'a la sangle.

Un cheval qui apprend le terre a terre et est monte sur le droit se mettra facilement au changements de pied au temps (si il les connait, comme le mien par exemple) pour se soulager de l'effort d'engagement. J'imagine donc (ne l'aillant pas fait) que le cheval voudra volontiers changer de pied au galop en arriere (terre a terre en arriere) plutot que de rester carre comme il font a Saumur avant les courbettes. Si le cheval est tres droit et d'aplomb, les changement de pied sont parfois difficile a eviter (meme en avant dans un galop normal) car l'obliquite du corps du cheval est ce qui justifie le galop sur le pied correspondant. Sans elle, le cheval ne sait pas "sur quel pied danser". Le galop completement droit est un concept artificiel qui doit etre bien explique au cheval par une gymnastique tres progressive.

Beudant parle de changements au temps au galop en arriere (Vallerine je croie), et j'ai fait fait une fois deux pirouettes au changement au temps, mais je n'ais pas recommencer pour ne pas rendre mon cheval trop confus. J'ais remplace ca par des transitions pirouette a gauche / pirouette a droite sans avancer entre les deux comme exercice d'aplomb dans la pirouette. Ca aide a verticaliser le cheval et a prevenir sa tendance naturelle de se pencher dans la pirouette par effet d'inertie. C'est aussi tres bon pour activer les posterieurs.

Saint Phalle nous amene a divaguer. Ca doit etre dans sa famille (voyez l'oeuvre de Niki de Saint phalle)

JPG
Dernière édition par JPG le Ven 22 Mai 15 15h50, édité 1 fois.
JPG
 
Messages: 299
Inscription: Lun 3 Juin 13 09h37
Localisation: Lexington Kentucky USA

Re: Rectification d'une erreur

Messagepar max » Ven 22 Mai 15 08h50

bonjour jpg , je voie trais bien se que le terre a terre , selon la définition du duc de newcastle,
le terre a terre est un galop en deux temps , de deux piste , beaucoup plus raccourci et rassemblé que le galop ordinaire , et dont la position des pieds est différente, en ce qu'un chevale lève les deux jambes de devant ensemble, et les pose de même a terre;les pieds de derrière accompagnent ceux de devant d'un même mouvement



on vois nuno oliveira au terre a terre dans un filme en noir et blanc je croie , et dans un autre il et bien au galop en arrière , on ne peut se méprendre dans cette allure lorsque on la voie , et le fait de changer de pied indique que l'allure et complète , sinon il serait impossible de le faire

max

ps:la photo du chevale iran et flagrante
max
 
Messages: 11
Inscription: Lun 18 Mai 15 19h56

Suivante

Retourner vers Et si nous parlions Equitation...

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron