l'épaule en dedans sur la piste, c'est dure non ?

Vous avez un problème qui se rapport à votre cheval, à son travail, à son éducation, à son bien-être, n'hésitez pas, cet espace est pour vous...

Re: l'épaule en dedans sur la piste, c'est dure non ?

Messagepar JPG » Jeu 29 Jan 15 21h18

Il y a deux problemes bien differents dans l'EED: enseigner au cheval et savoir le faire a cheval.

Le premier est tres simple: j'apprends a tous les poulains des le plus jeune age a bouger leur pieds dans toutes les directions a 360 degres en tapotant leurs jambes avec mon stick exactement a l'oppose de la direction ou je veux qu'ils aillent (plus appel de langue). En plus ils apprennent a s'arreter depuis ce membre avec le meme toucher et le mot WHOAHH! Plus ils sont vieux et plus ca prend d'efforts (a 3 mois c'est facile). Une fois qu'ils ont compris comment bouger par des actions depuis les pieds, la main (depuis la longe attachee au cavesson) prend le dessus et ses petites actions dans les directions adequates, au moment adequate, deplacent les quatre pieds comme on veut en "descente de stick". C'est fait sans actuel controle de la rene exterieure: le cheval comprend les demandes et repond vraiment de son propre accord sans etre constraint (ou controle). Ce travail comporte tous les variantes de EED et CEED jusqu'aux pirouettes et pirouettes renversees (larges) en s'assurant que les anterieurs ET les posterieurs croisent bien a un degre relatif a leur position dans chaque exercice. La main doit agir par des petites vibrations sur le cavesson d’abord puis sur sue rene interieure.

Tous nos poulains font ca avant d'etre montes. Meme chose pour les chevaux en redressage. Donc plus de difficultes physiques du mouvement après cette education.

Restent les aides en selle: ca depend plus de l’habilete du cavalier que de la comprehension du cheval. Le cheval soit accepter de marcher de cote au lieu de simplement marcher en avant vers des renes qui le lui permettent. La transition de “aller droit” vers aller “de cote” demande un demi-arret “transversal” tres bref. L’aide la plus effective est la rene interieure a 45 degres de l’axe du cheval (5. 00 pour l’EED gauche et 7. 00 pour l’EED droite). Si on commence par la CEED, la rene interieure fait fuir les hanches et la rene exterieure conduit les epaules dans le tournant en variant sa direction, depuis une rene parallele a la rene interieure pour limiter les epaules jusqu’a une rene d’ouverture (10. 00/ 9. 00) pour une CEED droite (donc tournant a gauche) quand on arrive dans le coin.

NO dit que “l’EED, le coin et la volte forment un ménage a trois”. C’est vrai pour EED autant que pour CEED. Un cercle en EED peut commencer dans un coin et se transformer en CEED (le “renversement de l’epaule” de Dupaty de Clam qu’il apprit de la Pleignere, gendre de DLG) et ainsi de suite. Le passage des coins est la ou les chevaux se dressent (NO).

Le corps du cavalier doit faire 3 choses differentes:

1/ le pli: la hanche exterieure est maintenue plus basse (statiquement) que la hanche interieure, ce qui laisse le cheval lever le cotge interieur de ses cotes et avoir un bon pli dorsal.

2/ la position en fonction de la piste suivie (angle): le corps du cavalier fait face exactement a l’angle voulu. En CEED droite de 4 pistes, le corps du cavalier est a un angle de 45 degres avec le mur, donc la fourche des jambes maintient le cheval dans le bon angle, mais c’est l’action correctrice des renes qui guarantit cette position.

3/ la direction du cheval: comme dans la marche, nos hanches bougent dans la direction suivie par nos yeux. L’alternance de leur avancee individuelle dans le plan horizontal cree le mouvement et le terrain couvert par chaque pied (plus d’un cote que de l’autre par exemple, cree le virage). C’est la meme chose a cheval: nos hanches avancent vers la ou nous voulons aller et le cheval y va, quelque soient l’angle ou le pli dans lesquels nous l’avons mis. Nous pouvons mieux comprendre ca a pied en marchant le long du mur dans la position de EED, CEED ou droit d’une piste et en gardant nos yeux fixes sur un point (dans le coin). C’est plus facile a pied qu’a cheval, mais c’est la meme action.

Le poids du cavalier (ou ses epaules vont) aide aussi. Dans l’EED, je prefere “tirer le cheval” en enclinant mon corps un peu vers ou je vais (donc la meme position qui permet le pli) mais surtout sans “plier” la taille de cote. Il faut rester droit comme un soldat de plomb pour etre que le levier du corps fasse action. De cette facon, un tres leger deplacement des epaules suffit. C’est comme si quelqu’un vous prenait par l’oreille et vous tire gentiment du cote ou vous voulez aller. Ces actions venant de l’inclinaision du biste dans un sens ou dnas l’autre constitue l’originalite de l’equitation de NO.

Les “effets subtils, discrets, efficaces” des bons cavaliers, etc. sont la somme de ces actions decrites ici mais dont la majorite de ces cavaliers ne sont generalement pas conscients. C’est le tact de l’assiette, ressenti mais pas explique.

La Gueriniere a reellement decrit une “cession a la jambe” (action de la jambe interieure – eperon menacant - et de la main interieure allant vers la poitrine exterierure du cavalier, ce qui explique le chargement du posterieur interne, la main etant haute).

Par contre, Dupaty de Clam a releve l’importance fondamentale des aides exterieures (rene et jambe). Si on utilise la jambe interieure dans une epaule en dedans de 4 pistes, ca doit etre comme un mur qui ne pousse pas le cheval de cote mais simplement l’empeche de tomber du mauvais cote. Par contre la jambe exterieure peut animer le posterieur externe (et meme l’anterieur externe) ou bien limiter leur deplacement lateral afin que le cheval continuer a bien advancer (et non pas tomber de cote). Il faut se rappeller que c’est le poser vers l’avant du posterieur externe qui determine le degre d’engagement du posterieur interne (qui doit se poser devant l’autre). Si celui-ci est la traine, le membre interieur ne viendra pas non plus vers l’avant. Par contre, concernant les anterieurs, il faut faire attention que le membre exterieur aille suffisamment de cote et que le membre interieur aille suffisamment de l’avant pour que les deux ne se choquent pas l’un contre l’autre. C’est delicat avec les chevaux au poitrail etroit et plus facile avec les chevaux larges du devant.

Concernant Saint Fort Paillard, ses ecrits sont souvent excellent, mais je l’ai vu a cheval pendant plusieurs annees en Californie (nous etions dans la meme ecurie) et c’etait moins convaincant, mais il etait déjà vieux et voyait tres mal, ceci expliquant cela.

JPG
JPG
 
Messages: 299
Inscription: Lun 3 Juin 13 09h37
Localisation: Lexington Kentucky USA

Re: l'épaule en dedans sur la piste, c'est dure non ?

Messagepar Jean-Philippe » Jeu 29 Jan 15 22h35

JPG a écrit:La Gueriniere a reellement decrit une “cession a la jambe” (action de la jambe interieure – eperon menacant - et de la main interieure allant vers la poitrine exterierure du cavalier, ce qui explique le chargement du posterieur interne, la main etant haute).

Mon cher JPG, c'est le seul passage de ton intervention que j'ai lu. Mais, je ne me souviens pas avoir lu dans l'Ecole de Cavalerie une description des aides pour l'épaule en dedans. Juste une truc tout simple du style "main int / jambe int" sans préciser ce que l'un comme l'autre doit faire...

De plus, la gravure l'illustrant montre une main int plus basse que la main ext.... Et visiblement normalement haute... ou basse... comme on veut !

Image

Je vais de ce pas lire ton texte complet...
Jean-Philippe

Image
Avatar de l’utilisateur
Jean-Philippe
Administrateur - Site Admin
 
Messages: 7882
Inscription: Mer 5 Juil 06 01h11
Localisation: Laon (Aisne)

Re: l'épaule en dedans sur la piste, c'est dur non ?

Messagepar Dundel » Jeu 29 Jan 15 23h36

Avec les chevaux pour qui les façons de faire expliquées précédemment ne conviennent pas, j'aime bien partir de la pirouette renversée.

Ca permet de bien décomposer et poser chaque chose avant de demander le mouvement complet.
Rien que pour faire comprendre au cheval, après l'avoir fait à pied, qu'il peut bouger les postérieurs latéralement sans avancer. Chaque demande de la jambe intérieure fait bouger l'arrière main, de manière plus ou moins désordonnée au début puis il faut bien contrôler chaque pas. A droite et à gauche, alterner jusqu'à ce que le cheval l'ai compris (ne le fasse pas sous stress), décompose bien.
Ensuite, petit à petit, on élargit le cercle en déplaçant les épaules (rêne intérieure ou couloir des rênes ou jambe int ou deux jambes, à adapter en fonction de la réponse de chaque cheval) et on finit par un EED sur le cercle puis sur la piste.
Dundel
 
Messages: 28
Inscription: Jeu 8 Aoû 13 00h48

Re: l'épaule en dedans sur la piste, c'est dure non ?

Messagepar JPG » Jeu 29 Jan 15 23h45

J'ai lu quelque part dans DLG qu'il voulait que la main interieure aille vers la poitrine exterieure (pas forcement haute, mais ALLANT vers le haut). Je ne l'ai pas retrouve et je me trompe peut etre, mais les gravures montrent un cheval assis dans l'EED, il y a donc eu un effet de demi-arret prealable pour arriver a cet equilibre.

L'EED qui amene vers le piaffer utilise une diminution de l'impulsion, donc une diminution de l'ecartement du posterieur externe et de sa locomotion. Si on fait ca, il faurt aussi s'assurrer qu'on peut retourner a une allure "pleine" immediatement apres. Par exemple la transition d'un appuyer au passage a un appuyer au trot (ou du piaffer a un appuyer) est une chose qui peut s'averer difficile avec certains chevaux qui tendent a s'acculer et utilisent la suspension et l'elevation au lieu de couvrir du terrain de cote en maintenant la vitesse initiale.

Beaucoup de chevaux se retiennent deja dans un des 2 appuyers, msis moins dans l'epaule en dedans car de nos jours elle rassemble moins qu'a l'epoque de DLG (equilibre plus horizontal).

JPG
JPG
 
Messages: 299
Inscription: Lun 3 Juin 13 09h37
Localisation: Lexington Kentucky USA

Re: l'épaule en dedans sur la piste, c'est dure non ?

Messagepar Jean-Philippe » Ven 30 Jan 15 09h52

JPG a écrit:J'ai lu quelque part dans DLG qu'il voulait que la main intérieure aille vers la poitrine extérieure

Deux Carambars à celui qui trouve quelque chose... :D :wink:
Jean-Philippe

Image
Avatar de l’utilisateur
Jean-Philippe
Administrateur - Site Admin
 
Messages: 7882
Inscription: Mer 5 Juil 06 01h11
Localisation: Laon (Aisne)

Re: l'épaule en dedans sur la piste, c'est dure non ?

Messagepar Christopher Cunningham » Mer 4 Fév 15 19h02

Bonjour,

j'ai trouvé cette vidéo (relativement)intéressante:

Christopher Cunningham
 
Messages: 1406
Inscription: Lun 1 Mar 10 19h11

Re: l'épaule en dedans sur la piste, c'est dure non ?

Messagepar Denis » Ven 6 Fév 15 14h22

je ne comprends pas tout malheureusement...
on est là dans l'eed qui sort les épaules de la piste, de l'ext vers l'int., façon Steinbrecht.
Ca n'est sans doute pas la plus facile pour commencer, mais là on évite le dérapage des hanches, on reste dans l'axe.
Avatar de l’utilisateur
Denis
 
Messages: 3026
Inscription: Sam 15 Juil 06 14h02
Localisation: puy de dôme

Re: l'épaule en dedans sur la piste, c'est dure non ?

Messagepar Maltosa » Ven 6 Fév 15 14h28

je cite PG : "Le poids du cavalier (ou ses epaules vont) aide aussi. Dans l’EED, je prefere “tirer le cheval” en enclinant mon corps un peu vers ou je vais (donc la meme position qui permet le pli) mais surtout sans “plier” la taille de cote. Il faut rester droit comme un soldat de plomb pour etre que le levier du corps fasse action. De cette facon, un tres leger deplacement des epaules suffit. C’est comme si quelqu’un vous prenait par l’oreille et vous tire gentiment du cote ou vous voulez aller. Ces actions venant de l’inclinaision du biste dans un sens ou dnas l’autre constitue l’originalite de l’equitation de NO."

je suis tout à fait d'accord, sauf que l'on m'a appris à ployer moi aussi ma taille ; quand je regarde l'équitation portugaise, je vois souvent la même chose, d'où ma question : pourquoi insister sur le fait de ne pas ployer soi même sa taille ?
Quelles sont les répercussions sur le cheval du fait de se ployer avec lui ? (j'entends rapprocher ses côtes de sa hanche du côté int en parlant du cavalier)
Avatar de l’utilisateur
Maltosa
 
Messages: 1260
Inscription: Mar 29 Sep 09 14h25
Localisation: nièvre

Re: l'épaule en dedans sur la piste, c'est dure non ?

Messagepar Denis » Ven 6 Fév 15 17h01

JPG le dit , en cassant à la taille , le cavalier absorbe une position du cheval , mais perd l'effet directionnel de son buste
Sur une incurvation à main droite, il est normal pour moi de flechir légèrement son côté droit pour rester d'aplomb sur le cheval qui a légèrement basculé son rachis.(ou pour l'aider à )
Pour tirer le cheval dans un pas de côté , il faut rigidifier un peu. Plus on casse à l'interieur plus on devra se pencher à l'exterieur,
Avatar de l’utilisateur
Denis
 
Messages: 3026
Inscription: Sam 15 Juil 06 14h02
Localisation: puy de dôme

Re: l'épaule en dedans sur la piste, c'est dure non ?

Messagepar Jean-Philippe » Ven 6 Fév 15 17h52

Il ne faut pas se casser. Entre se tendre et s'infléchissant et se casser, il y a une certaine nuance...

Image

Image

J'ai choisi ses deux photos qui montrent l'attitude différente du Maître entre l'engagement et la poussée du post int, même s'il ne s'agit pas du même cheval : Ultra sur la première et Fadango sur l'autre : il emmène effectivement sur l'ext tout en restant parfaitement équilibré sur le dos de son cheval...

Pour ceux qui veulent voir cet album de photos extraites de "Gymnase et Dressage" pour la plupart : http://www.henriquet.fr/album_michel/index.html#
Jean-Philippe

Image
Avatar de l’utilisateur
Jean-Philippe
Administrateur - Site Admin
 
Messages: 7882
Inscription: Mer 5 Juil 06 01h11
Localisation: Laon (Aisne)

Re: l'épaule en dedans sur la piste, c'est dure non ?

Messagepar Maltosa » Ven 6 Fév 15 20h04

merci à tous les deux ! je vais regarder !
Avatar de l’utilisateur
Maltosa
 
Messages: 1260
Inscription: Mar 29 Sep 09 14h25
Localisation: nièvre

Re: l'épaule en dedans sur la piste, c'est dure non ?

Messagepar Denis » Ven 6 Fév 15 20h12

sur la deuxième photo, on voit bien la différence de hauteur des deux étriers, correspondant à la rotation du rachis du cheval incurvé
mais aussi la difference de hauteur des épaules
si on trace une ligne dans l'axe vertical du cavalier(nez cravate nombril ), elle forme une jolie courbe

aparté: un bel article sur M H dans Cheval Savoir avec deux videos que je n'avais jamais vues
Avatar de l’utilisateur
Denis
 
Messages: 3026
Inscription: Sam 15 Juil 06 14h02
Localisation: puy de dôme

Re: l'épaule en dedans sur la piste, c'est dure non ?

Messagepar Jean-Philippe » Ven 6 Fév 15 20h19

Belles vidéos, isn't it ? C'est moi qui les est données à Cheval-Savoir... Elles n'ont jamais été publiées sur le Net !!!

Eh ! Eh ! J'en ai d'autres que je grade, à moins que... Ce n'est qu'une question de prix !!! :twisted:
Jean-Philippe

Image
Avatar de l’utilisateur
Jean-Philippe
Administrateur - Site Admin
 
Messages: 7882
Inscription: Mer 5 Juil 06 01h11
Localisation: Laon (Aisne)

Re: l'épaule en dedans sur la piste, c'est dure non ?

Messagepar Christopher Cunningham » Ven 6 Fév 15 23h05

Ben oui Denis,

Ton observation sur la différence de hauteur entre les deux étriers est fort judicieuse.

Cheval incurvé à droite (si bien orienté) = garrot vers la gauche = étrier gauche plus bas.

Le Golden Gate Bridge entre Licart, Giniau, JCR, PFE, JPG et tous les autres. (j'enfonce une porte ouverte).

"Qui maitrise les épaules (le garot), maitrise tout le cheval" (Blondeau).

A revoir, suite à de récents ajouts: le blog de PFE.

CC
Christopher Cunningham
 
Messages: 1406
Inscription: Lun 1 Mar 10 19h11

Re: l'épaule en dedans sur la piste, c'est dure non ?

Messagepar valentin » Mer 11 Fév 15 17h36

Jean-Philippe a dit :
Je vais déborder sur le sujet : j'entends parfois, souvent dire que l'eed prend sur l'impulsion. Je ne le pense pas ! Je pense qu'elle transforme une impulsion "propulsive", surtout avec les chevaux "modernes" en impulsion "puissance de soutien". En deux mots, elle transforme "poussée" en "équilibre".


Bonjour,
Evidemment, à quoi aura servis les arrêts en EED avec la Nordika ? Et ceux sur un grand bai pour qu'il ne charge plus les obstacles ? Un meilleur équilibre ;) tu sais JP, je t'adore de m'avoir fait découvrir ce que tu as appris, qui est important même en cso, qui est la base ou plutôt mais également la continuité de l'équitation :)
Moi, Valentin, jeune disciple.
valentin
 
Messages: 82
Inscription: Mar 7 Jan 14 20h44

PrécédenteSuivante

Retourner vers Et si nous parlions Equitation...

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron